L'état préoccupant de la chapelle nécessite d'abord une intervention d'urgence pour laquelle des entreprises spécialisées ont proposé des solutions techniques. Par la suite, une fois que la structure sera sécurisée et placée hors d'eau, un plan de restauration pluriannuel sera établi en lien avec les services du patrimoine DRAC et STAP. Le financement fera appel à la souscription publique, à la participation de l'Etat, des collectivités territoriales, aux différentes fondations oeuvrant dans la protection du patrimoine et au mécénat d'entreprise.
Parallèlement, un plan d'animation sera mis en place. Ce dernier concernera bien sûr l'utilisation du bâtiment lorsqu'il sera restauré. Nous envisageons d'en faire un lieu culturel pouvant accueillir une exposition permanente sur le thème des ordres militaires en Loraine mais aussi proposer régulièrement des expositions temporaires thématiques, des animations, concerts et représentation théâtrales. Tout cela en relation avec le programme d'animation culturel de la ville de Toul.
Mais nous pensons également à l'animation du site tout au long des travaux. Nous souhaitons pouvoir y accueillir du public et des scolaires pour faire découvrir l'histoire du lieu mais aussi les techniques et les métiers de la restauration. A ce titre, des supports pédagogiques seront mis en place (panneaux, documents papier et supports informatiques) en concertation avec les services de l'éducation nationale.
Nous souhaitons aussi que cette période de travaux de restauration puisse être active et utile à la collectivité. Ainsi, nous envisageons un partenariat avec l'association REMPART afin de mettre en place des chantiers jeunes et des chantiers d'insertion sociale. Nous voudrions également conclure des partenariats avec des établissements d'enseignement des métiers du bâtiment et du patrimoine.
Nous estimons en effet que la préservation du patrimoine, son animation et son entretien représente une source d'activité économique non négligeable surtout dans ce secteur géographique durement éprouvé par la fermeture de l'entreprise Kleber.
Une part importante du travail consistera à reconstituer de la façon la plus exhaustive possible l'histoire du site. Pour cela, un partenariat pourra être envisagé avec les structures locales telles que le musée de Toul, le musée historique lorrain de Nancy le CHR ou l'université Nancy 2. Il est à noter que d'ores et déjà, Monsieur Michel HENRY, spécialiste de l'ordre du temple en Lorraine a rejoint notre association. Nous sommes heureux également d'avoir été rejoint par M. Nicolas BONNE, étudiant en Master I, mention Histoire de l’art et archéologie à l’Université de Lorraine à Nancy et passionné d’Histoire et d’édifices médiévaux. Il a orienté son sujet de mémoire de Master sur l’étude des commanderies templières lorraines, notamment la chapelle de Libdeau, et a entamé une analyse des liens entre la Terre Sainte et la Lorraine puis étudié l’implantation des Templiers dans la région.